Tout savoir à propos de l’assurance vie

L'assurance vie de 2018

On peut distinguer actuellement plusieurs moyens de faire fructifier son argent, et on ne peut contester le fait que l’assurance vie reste une solution extrêmement fructueuse. Elle se définit comme un contrat que l’on pourrait assimiler également à un compte épargne : elle nous permettra de disposer d’un revenu à la fin de de sa vie active, ou de constituer un pécule que l’on aura la possibilité de léguer à la fin de sa vie.

Intégrer des SCPI dans une assurance vie

Ce n’est pas par hasard si SCPI et assurance vie sont souvent fusionnées, cela permet de cumuler diverses qualités.

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier, ou SCPI, offrent des opportunités ayant trait aux profits se rapportant aux locations de biens immobiliers, et chacun peut déterminer combien de parts il souhaite posséder.

En fusionnant SCPI et assurance vie, on aura l’opportunité d’avoir accès à un abattement fiscal concernant les revenus locatifs, et bien que cette alliance soit risquée, elle est malgré tout parmi les placements préférés.

Quelles sont les caractéristiques de ce contrat ?

L’une des vertus de l’assurance vie se constate en outre dans les règles fiscales proposées dans le cadre de sa souscription. Concernant l’imposition globale, on ne sera imposé que sur la valeur ajoutée, en cas de retrait du capital.

Le fait qu’il n’y ait aucun montant maximum de dépôt est une autre qualité dont il faut parler : de ce fait, on n’est pas restreint concernant l’apport de capital sur son épargne.

Si l’adhérent disparaît, on ne payera pas de taxe, jusqu’à 152 500€. Le taux passe à 20% ensuite, jusqu’à 700000 €.

L’assurance vie parfaite, objectivement, n’existe pas : selon ses préférences, on aura la faculté de sélectionner une formule multisupports ou mono-support, une typologie de rentabilité plus ou moins aléatoire, c’est une question de point de vue.