L’assurance vie : un produit bancaire populaire

Assurance vie et placement

Parmi les investissements financiers les plus appréciés à l’heure actuelle, l’assurance vie est parmi les grands préférés. Aussi bien assurance et épargne, elle permet de générer un pécule que l’on pourra garder ou léguer, ainsi que de déclencher un revenu annuel supplémentaire.

Intégrer des SCPI dans une assurance vie

La bonne solution est d’unir l’assurance vie et les SCPI, car ces deux produits sont à la fois rémunérateurs et aptes à se compléter.

Les SCPI, ou sociétés civiles de placement immobilier, offrent des opportunités relatives aux investissements locatifs, et le nombre de parts peut être déterminé précisément par les adhérents.

En fusionnant SCPI et assurance vie, on a la possibilité d’avoir accès à un allègement d’impôts par rapport aux revenus locatifs, et bien que cette utilisation conjointe soit risquée, elle reste néanmoins très appréciée.

Généralités concernant l’assurance vie : pour résumer

L’un des intérêts de l’assurance vie se trouve également dans les modalités liées à l’imposition offertes lorsque l’on devient souscripteur. C’est seulement sur le prorata de la plus-value qu’est soustraite l’imposition, et uniquement si l’on retire la somme capitalisée.

Pas de montant maximum pour ce compte épargne, il n’a pas de limite. Selon les possibilités du marché, un rachat d’assurance vie est possible, rendant ainsi la rentabilité de celle-ci plus avantageuse encore, selon les moments.

Concernant les taxes liées à la succession, une exemption est appliquée pour les montants ne dépassant pas 152 500 euros, puis une taxation de 20% est appliquée, sur les montants ne dépassant pas 700 000 Euros.

Différents types de contrats sont accessibles, afin de s’adapter au plus grand nombre, que l’on opte ou pas pour une assurance vie multi-supports, chacun trouvera la forme d’AV adaptée à sa propre cadence, ses capacités financières, ses préférences.